SteamWorld Dig, le test sur Switch

10a

Nous sommes complètement passés a côté de SteamWorld Dig au moment de sa sortie sur Nintendo 3DS en 2013 ainsi que de son adaptation sur PS Vita. Du coup, nous avons profité du portage Switch pour rattraper notre retard !

 

09
La première mine que vous aurez à explorer.

Aveu indispensable à formuler en préambule : non seulement nous jouons à un jeu de 2013 en 2018, mais en plus de cela nous avons d’abord testé SteamWorld Dig 2 avant de finir le premier... Disons le tout de suite, deuxième opus est supérieur en tout point à son ainé. Ça ne nous empêche pas d’avoir trouvé un intérêt a SteamWorld Dig premier du nom.

Le principe est le même pour les deux jeux : nous avons affaire à un jeu de plates-formes mâtiné de Boulder Dash. Vous êtes Rosty, un robot qui évolue dans un monde steampunk. Il vient de récupérer la mine de son oncle défunt. Les pierres précieuses que vous y trouverez vous permettent d’améliorer votre équipement dans le hameau qui a pris forme à la surface. La découverte de certaines machines détentrices d’une technologie avancée vous permettra d’accéder à de nouvelles compétences : saut plus important, poing mobile, foreuse, etc.

04
L'investissement de vos gains dans l’équipement.

SteamWorld Dig est coloré et les graphismes restent assez convenables pour un jeu qui commence à dater. En revanche, les environnements sont limités et se résument à trois ensembles : « sable » et « terre » (qui sont globalement les mêmes avec une variation de couleurs de jaune et brun), et enfin « machine ».

Plusieurs types d’ennemis sont présents avec des fonctionnements variés. En revanche, vous ne rencontrerez qu’un seul boss uniquement pour clôturer la fin du jeu. Les musiques sont assez sympathiques mais ne reste pas spécialement en tête. 

La seule difficulté viendra à certains moments lorsque vous devrez gérer convenablement vos ressources d'eau pour pouvoir ressortir vivant de la mine. Mais il vous suffira d’investir dans un téléporteur de poche pour être sûr d'échapper à ce genre de désagrément...  

Note
6/10
SteamWorld Dig est un jeu plaisant, mais qui souffre de comparaison avec SteamWorld Dig 2 qui lui est supérieur en tout point : plus beau,  des objets cachés, un gameplay plus varié, etc. Pour autant, le plaisir sur la première mouture est bien là et sa plus grande facilité en fait un titre à recommander aux plus jeunes. 

 

 

Présentation de l'auteur : Kuk

  • Kuk

    Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.

Du même auteur : Kuk

mai 07, 2018
rogue legacy ps vita
Test - PS Vita

Rogue Legacy, le test sur PS Vita

 

 

Mots-clés: Action, Kuk, Plate-forme, Image&Form Games, Nintendo Switch

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

ConstructionSite04

Gun, Gore & Cannoli, le test qui flingue du zombie sur Switch

mai 21, 2018 Test - Nintendo Switch Benjamin
MON GUN SINON RIEN! Quand Metal Slug rencontre les films Le Parrain de Scorsese, on obtient le titre de Crazy Monkey Studios : Gun, Gore et Cannoli. Un Run & Gun plutôt sauvage où les zombies prennent la part belle aux militaires et martiens. Quels sont les points forts et les faiblesses de Gun, Gore & Cannoli, la réponse au travers de ce petit…
another lost phone

Another Lost Phone : Laura's Story, le test sur iOS et Switch

mai 07, 2018 Test - Nintendo Switch Benjamin
LE SERIOUS GAME D'UTILITE PUBLIQUE! . J'avais pu rencontrer les membres d'Accidental Queens lors de la dernière GamesCom, un échange très intéressant sur leur dernier titre Another Lost Phone : Laura's Story. Depuis, j'avoue, j'avais un peu laissé le genre de côté, même si nous avions pris le temps de tester A Normal Lost Phone. C'est récemment…

Avez-vous lu cet article?